L’humiliation pour Harper “la terreur”

Les conservateurs canadiens devaient former un nouveau gouvernement minoritaire après les législatives anticipées du 14 octobre. Mais les méthodes de leur chef, Stephen Harper, ont convaincu les partis d’opposition de s’entendre pour prendre le pouvoir.

Que se passe-t-il au Canada ? La presse est frappée de stupeur face aux événements qui se déroulent à Ottawa depuis une semaine. “Quel choix amer doivent maintenant faire les Canadiens : un gouvernement dirigé par Stephen Harper, dont les méthodes en ont déçu plusieurs ; ou un gouvernement emmené par Stéphane Dion, le chef du Parti libéral, massivement rejeté par le pays il y a six semaines [lors des législatives anticipées qui se sont déroulées le 14 octobre] ? Que le gagnant puisse devenir le perdant et que le perdant puisse devenir le gagnant est un scénario que personne n’aurait pu imaginer il y a une semaine. L’auteur de ce scénario est Stephen Harper, dont les erreurs de jugement ont permis la signature, le 1er décembre, d’une entente de coalition – bonne pour dix-huit mois – entre Stéphane Dion, Jack Layton, le chef des néodémocrates [NPD, gauche], et le séparatiste Gilles Duceppe à la tête du Bloc québécois”, note Jeffrey Simpson dans le Globe and Mail.

L’énoncé économique présenté par le ministre des Finances Jim Flaherty, le 27 novembre, a mis le feu aux poudres. Son bilan avant le dépôt du budget fédéral en janvier 2009 devait fixer les orientations du nouveau gouvernement. Perçu comme une attaque profondément partisane, il a provoqué la colère des partis d’opposition alors que leur appui est nécessaire aux conservateurs minoritaires au Parlement canadien. Stephen Harper, qui croyait pouvoir passer en force, fait désormais machine arrière. Mais il est trop tard pour son gouvernement, car une motion de censure pourrait être votée et de nouvelles élections convoquées. Pour éviter ce scénario, les trois partis d’opposition ont donc préféré s’entendre entre eux et former un projet de coalition gouvernementale. Les libéraux et les néodémocrates formeraient le nouveau cabinet que les indépendantistes du Bloc québécois appuieraient au Parlement sans y prendre part. Cette situation inédite dans l’histoire du pays ne finit pas d’étonner. Stéphane Dion, chef démissionnaire du Parti libéral après les résultats calamiteux des dernières élections, deviendrait Premier ministre du Canada d’ici à ce que sa formation se choisisse un nouveau chef, en mai prochain !

Jeffrey Simpson note que “si cette coalition prend le pouvoir, le Canada aura un dirigeant intérimaire que presque tous les députés libéraux préféreraient ne pas voir à leur tête”. Certains commentateurs estiment que les libéraux sont excités par l’odeur du sang et qu’ils sont prêts à tout pour prendre le pouvoir. La presse est cependant unanime pour désigner Stephen Harper comme responsable de ce climat délétère. Le quotidien de gauche The Toronto Star affirme que “la coalition entre libéraux et néodémocrates est aujourd’hui préférable au régime conservateur dirigé par Harper. Celui-ci a démontré que pour lui l’idéologie et la logique partisane étaient plus importantes que de former un bon gouvernement.” Plus à l’ouest, Don Martin, du Calgary Herald, estime que “ce qui est en train de se passer marque la fin de Harper le téméraire. Il a été réduit au statut de simple mortel, bataillant pour sauver sa peau comme une terreur soudainement vulnérable aux attaques de ses rivaux et de certains membres de son propre parti.”

Au Québec, Michel David du Devoir s’inquiète des effets du bras de fer qui se déroule à Ottawa sur la campagne électorale en cours dans la province. “Quelle qu’en soit l’issue, la crise politique qui ébranle le Canada aura inévitablement un impact sur l’élection québécoise du 8 décembre, ne serait-ce qu’en réduisant encore davantage le peu d’intérêt que la population y a prêté jusqu’à présent.”

http://www.courrierinternational.com/article.asp?obj_id=92200

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s